Des nouvelles de ce début d'année 2016

Publié le 17 Mars 2016

Ce n'est pas le travail qui manque depuis ce début d'année 2016 et le potager du caillou sort doucement de l'hiver!

Voici, en quelques photos, un petit résumé de ce début d'année !!

La saison des semis et plantations a débuté depuis quelques jours au Potager du Caillou...

Tout a commencé par un nouvel équipement du feu de dieu:

Petit investissement très utile et pratique: les presse-mottes. Gain de place pour les semis, rapidité de fabrication. Made in England, vendu à Marseille. Deux dimensions en fonction de la taille des graines: 50 x 50 pour la majorité des semis ou 38 x38 pour les aromatiques, salades...Petit investissement très utile et pratique: les presse-mottes. Gain de place pour les semis, rapidité de fabrication. Made in England, vendu à Marseille. Deux dimensions en fonction de la taille des graines: 50 x 50 pour la majorité des semis ou 38 x38 pour les aromatiques, salades...

Petit investissement très utile et pratique: les presse-mottes. Gain de place pour les semis, rapidité de fabrication. Made in England, vendu à Marseille. Deux dimensions en fonction de la taille des graines: 50 x 50 pour la majorité des semis ou 38 x38 pour les aromatiques, salades...

Pas de semis sans serre. Fabrice exerce ses dons de menuisier et nous concocte ce joli châssis de 3m x 1m, qui nous permet de mettre au chaud une bonne quantité de semis. Plaque en polycarbonate avec cadres, crémaillère pour soutenir chacun des battants.Pas de semis sans serre. Fabrice exerce ses dons de menuisier et nous concocte ce joli châssis de 3m x 1m, qui nous permet de mettre au chaud une bonne quantité de semis. Plaque en polycarbonate avec cadres, crémaillère pour soutenir chacun des battants.

Pas de semis sans serre. Fabrice exerce ses dons de menuisier et nous concocte ce joli châssis de 3m x 1m, qui nous permet de mettre au chaud une bonne quantité de semis. Plaque en polycarbonate avec cadres, crémaillère pour soutenir chacun des battants.

Et bien sûr pas de semis sans graines. Cette année encore, c'est chez la Ferme de Sainte Marthe que nous avons fait tous nos achats. Variétés anciennes et bios, grande diversité. Le plus difficile est de ne pas tout commander...Et pour venir compléter nos achats, des sachets gagnés lors d'un concours Facebook. Merci la Ferme de Sainte Marthe! Et bien sûr pas de semis sans graines. Cette année encore, c'est chez la Ferme de Sainte Marthe que nous avons fait tous nos achats. Variétés anciennes et bios, grande diversité. Le plus difficile est de ne pas tout commander...Et pour venir compléter nos achats, des sachets gagnés lors d'un concours Facebook. Merci la Ferme de Sainte Marthe!

Et bien sûr pas de semis sans graines. Cette année encore, c'est chez la Ferme de Sainte Marthe que nous avons fait tous nos achats. Variétés anciennes et bios, grande diversité. Le plus difficile est de ne pas tout commander...Et pour venir compléter nos achats, des sachets gagnés lors d'un concours Facebook. Merci la Ferme de Sainte Marthe!

Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!  Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!
Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!  Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!  Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!
Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!  Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!
Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!  Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!  Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!

Bon, il fallait mettre une photo qui "accroche"... Voici donc le mannequin officiel du Potager du Caillou en train de "motter". Le plus difficile, c'est de trouver le bon équilibre eau/ substrat pour le mélange. Il faut qu'en le pressant, il en sorte un jus noir. On remplit le presse-mottes avec le mélange ainsi obtenu.Et surtout, on tasse bien pour que la motte soit solide.Disposer ensuite le presse-mottes dans le contenant voulu. Presser à l'aide de la poignée. Quand la motte touche le contenant, soulever le presse-mottes.Enfin, retirer le presse-mottes. Tatan! Et voilà le travail!

C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!  C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!
C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!  C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!
C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!  C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!  C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!
C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!  C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!  C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!

C'est là que mon rôle commence. Avec mes petits doigts de fille, voici venu le moment de semer les graines. Petite astuce pour les graines de tomates qui sont très petites à attraper: humidifier la mine d'un crayon avant de le glisser dans le sachet. Et hop, il ressort avec une graine collée! Reste plus qu'à secouer le crayon pour que la graine vienne se lover dans le trou de la motte. Place maintenant au tamisage pour recouvrir la graine. Reste plus qu'à placer tout ça dans la serre. Bon, là les contenants sont ceux que nous avions sous la main, mais ça prend beaucoup trop de place sous le châssis. Voilà des cagettes en plastique dénichées à droite à gauche qui sont bien plus pratiques. Nous avons recouvert le fond avec du feutre géotextile épais préalablement humidifié. Et comme le plaisir de semer et de voir pousser se partage, c'est toute la famille qui se prête au jeu. Le petits doigts du Prince du Potager du Caillou sèment les graines de potimarron. Un petit coup d'eau au pulvérisateur pour ne pas agresser les graines. Y'a plus qu'à attendre!

Verrines de pommes de terre sur son lit de terre végétale enrichie

En fait tout est parti d'un article partagé il y a quelques jours qui disait:
"Comment faire pousser 100 kilos de pommes de terre par an sur votre balcon"
Inspirée de la permaculture, la "tour de patates" est une technique qui permet aux jardiniers d'atteindre des records de rendement. Le tout en utilisant très peu d'espace.

Notre terre étant collante et compacte, la culture des pommes de terre au Potager du Caillou n'est pas toujours optimale, et le buttage souvent fastidieux.

Nous voici donc inspirés et curieux: aussitôt lu, aussitôt fait.

On commence par choisir un emplacement. J'ai utilisé un grillage à lapins de 5m de long, les mailles sont fines et permettront de retenir le maximum de terre. Découpage de nos 3 morceaux de grillage à la pince coupante. Et voila nos 3 verrines vides, y'a plus qu'a remplir tout ça !!! Terre végétale enrichie, broyat de feuillus et quelques pailles...5 Pommes de terre par rouleau.  On recouvre et on se donne rendez-vous dans quelques semaines pour le resultat.
On commence par choisir un emplacement. J'ai utilisé un grillage à lapins de 5m de long, les mailles sont fines et permettront de retenir le maximum de terre. Découpage de nos 3 morceaux de grillage à la pince coupante. Et voila nos 3 verrines vides, y'a plus qu'a remplir tout ça !!! Terre végétale enrichie, broyat de feuillus et quelques pailles...5 Pommes de terre par rouleau.  On recouvre et on se donne rendez-vous dans quelques semaines pour le resultat.On commence par choisir un emplacement. J'ai utilisé un grillage à lapins de 5m de long, les mailles sont fines et permettront de retenir le maximum de terre. Découpage de nos 3 morceaux de grillage à la pince coupante. Et voila nos 3 verrines vides, y'a plus qu'a remplir tout ça !!! Terre végétale enrichie, broyat de feuillus et quelques pailles...5 Pommes de terre par rouleau.  On recouvre et on se donne rendez-vous dans quelques semaines pour le resultat.
On commence par choisir un emplacement. J'ai utilisé un grillage à lapins de 5m de long, les mailles sont fines et permettront de retenir le maximum de terre. Découpage de nos 3 morceaux de grillage à la pince coupante. Et voila nos 3 verrines vides, y'a plus qu'a remplir tout ça !!! Terre végétale enrichie, broyat de feuillus et quelques pailles...5 Pommes de terre par rouleau.  On recouvre et on se donne rendez-vous dans quelques semaines pour le resultat.On commence par choisir un emplacement. J'ai utilisé un grillage à lapins de 5m de long, les mailles sont fines et permettront de retenir le maximum de terre. Découpage de nos 3 morceaux de grillage à la pince coupante. Et voila nos 3 verrines vides, y'a plus qu'a remplir tout ça !!! Terre végétale enrichie, broyat de feuillus et quelques pailles...5 Pommes de terre par rouleau.  On recouvre et on se donne rendez-vous dans quelques semaines pour le resultat.
On commence par choisir un emplacement. J'ai utilisé un grillage à lapins de 5m de long, les mailles sont fines et permettront de retenir le maximum de terre. Découpage de nos 3 morceaux de grillage à la pince coupante. Et voila nos 3 verrines vides, y'a plus qu'a remplir tout ça !!! Terre végétale enrichie, broyat de feuillus et quelques pailles...5 Pommes de terre par rouleau.  On recouvre et on se donne rendez-vous dans quelques semaines pour le resultat.On commence par choisir un emplacement. J'ai utilisé un grillage à lapins de 5m de long, les mailles sont fines et permettront de retenir le maximum de terre. Découpage de nos 3 morceaux de grillage à la pince coupante. Et voila nos 3 verrines vides, y'a plus qu'a remplir tout ça !!! Terre végétale enrichie, broyat de feuillus et quelques pailles...5 Pommes de terre par rouleau.  On recouvre et on se donne rendez-vous dans quelques semaines pour le resultat.

On commence par choisir un emplacement. J'ai utilisé un grillage à lapins de 5m de long, les mailles sont fines et permettront de retenir le maximum de terre. Découpage de nos 3 morceaux de grillage à la pince coupante. Et voila nos 3 verrines vides, y'a plus qu'a remplir tout ça !!! Terre végétale enrichie, broyat de feuillus et quelques pailles...5 Pommes de terre par rouleau. On recouvre et on se donne rendez-vous dans quelques semaines pour le resultat.

Une micro-parcelle en maraîchage biologique intensif.

Bonjour les amis, nous profitons d'une belle journée de Mars pour lancer notre première "parcelle test" ou "comment produire le maximum de légumes sur un minimum de place".

Cette plantation, dans un bac surélevé de 3m x1m, a été réfléchie de manière à maximiser notre production maraîchère sans se fatiguer le dos.

1er commandement: les espaces de plantation, tu réduiras!
2eme commandement: des outils adaptés à ton travail, tu utiliseras!
3eme commandement: des plantes copines, tu choisiras!
et pour finir beaucoup d'amour, tu donneras !!!!

Oignons jaunes, Oignons rouges, Panais, Carottes et Radis ont trouvé leur place en terre et n'attendent plus le soleil pour pointer le bout de leur nez.

Préparation du lit de plantation. une planche en bois et quelques morceaux de manche de pelle taillés en pointe et hop hop on se retrouve avec un plantoir "intensif". y’a plus qu'a appuyer assez fort. 60 trous pour les oignons.
Préparation du lit de plantation. une planche en bois et quelques morceaux de manche de pelle taillés en pointe et hop hop on se retrouve avec un plantoir "intensif". y’a plus qu'a appuyer assez fort. 60 trous pour les oignons.  Préparation du lit de plantation. une planche en bois et quelques morceaux de manche de pelle taillés en pointe et hop hop on se retrouve avec un plantoir "intensif". y’a plus qu'a appuyer assez fort. 60 trous pour les oignons.
Préparation du lit de plantation. une planche en bois et quelques morceaux de manche de pelle taillés en pointe et hop hop on se retrouve avec un plantoir "intensif". y’a plus qu'a appuyer assez fort. 60 trous pour les oignons.  Préparation du lit de plantation. une planche en bois et quelques morceaux de manche de pelle taillés en pointe et hop hop on se retrouve avec un plantoir "intensif". y’a plus qu'a appuyer assez fort. 60 trous pour les oignons.  Préparation du lit de plantation. une planche en bois et quelques morceaux de manche de pelle taillés en pointe et hop hop on se retrouve avec un plantoir "intensif". y’a plus qu'a appuyer assez fort. 60 trous pour les oignons.
Préparation du lit de plantation. une planche en bois et quelques morceaux de manche de pelle taillés en pointe et hop hop on se retrouve avec un plantoir "intensif". y’a plus qu'a appuyer assez fort. 60 trous pour les oignons.  Préparation du lit de plantation. une planche en bois et quelques morceaux de manche de pelle taillés en pointe et hop hop on se retrouve avec un plantoir "intensif". y’a plus qu'a appuyer assez fort. 60 trous pour les oignons.

Préparation du lit de plantation. une planche en bois et quelques morceaux de manche de pelle taillés en pointe et hop hop on se retrouve avec un plantoir "intensif". y’a plus qu'a appuyer assez fort. 60 trous pour les oignons.

Semoir de précision. plantation des radis. on finit en tamisant de la terre sur nos plantations, puis un bon arrosage et le tour est joué. Rendez-vous dans quelques semaines...
Semoir de précision. plantation des radis. on finit en tamisant de la terre sur nos plantations, puis un bon arrosage et le tour est joué. Rendez-vous dans quelques semaines...Semoir de précision. plantation des radis. on finit en tamisant de la terre sur nos plantations, puis un bon arrosage et le tour est joué. Rendez-vous dans quelques semaines...
Semoir de précision. plantation des radis. on finit en tamisant de la terre sur nos plantations, puis un bon arrosage et le tour est joué. Rendez-vous dans quelques semaines...

Semoir de précision. plantation des radis. on finit en tamisant de la terre sur nos plantations, puis un bon arrosage et le tour est joué. Rendez-vous dans quelques semaines...

"Jour fruit" Plantation des pois et des fèves
"Jour fruit" Plantation des pois et des fèves"Jour fruit" Plantation des pois et des fèves
"Jour fruit" Plantation des pois et des fèves"Jour fruit" Plantation des pois et des fèves"Jour fruit" Plantation des pois et des fèves

"Jour fruit" Plantation des pois et des fèves

Rédigé par Fabrice Boudou

Publié dans #Potager

Repost 0
Commenter cet article

Angelilie 07/05/2017 19:36

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog lien sur pseudo. au plaisir