Une butte au potager: premier essai de permaculture

Publié le 27 Mai 2015

Une butte au potager: premier essai de permaculture

Enfin la voilà! Après avoir parcouru pendant des mois les sites et les bouquins sur la permaculture, le Potager du Caillou voit enfin naître sa butte.

Quelle drôle d'idée me direz-vous. C'est sûrement encore un truc à la mode. Ben, oui effectivement. Mais la mode est souvent cyclique et il faut croire que c'est pareil en agriculture. Le principe est ancien, et n'a pour méthode finalement, que le bon sens. Il suffit, comme souvent au jardin, de savoir observer la nature.

Faire une butte, c'est simplement recréer un sol, le plus fertile qui soit. Celui des sous-bois est un modèle de fertilité. Souvenez vous de l'odeur qui se dégage lors de vos balades: c'est celle de l'humus, terreau par excellence, né de la décomposition des branches mortes, des feuilles des arbres, des plantes plus basses.

Les buttes présentent aussi de nombreux avantages:

- on se baisse moins

- le désherbage est limité

- l'humidité est préservée et donc l'arrosage réduit

- le sol est auto-fertile, pas besoin de l'amender ni de le travailler

Allez, hop, on recopie la Nature, au boulot! Et au Potager du Caillou, on a bien besoin de recréer un sol quand on a sous les pieds que de la bonne caillasse des collines de Provence.

Notre première butte sera située en contre-bas de la restanque des vignes, bien à l'abri du vent.

Une butte au potager: premier essai de permaculture

On tire les cordeaux: 10 mètres de long, 1,20 mètre de large, théoriquement la largeur optimale pour une butte.

Une butte au potager: premier essai de permaculture
Une butte au potager: premier essai de permaculture

On récupère des morceaux de pin pour délimiter la zone et pour recouvrir le fond de la future butte. Le bois se dégradera avec le temps, apportant ainsi progressivement de la matière organique. 

 

Une butte au potager: premier essai de permaculture

On récupère ensuite tout ce qui se trouvait dans notre pseudo-composteur géant depuis deux ans, à savoir branches fines, mauvaises herbes, plants de légumes arrachés après leur saison au potager, feuilles en tous genres. On y ajoutait aussi la paille et la terre souillées du poulailler, la cendre de la cheminée. Bref, tout ce qui pouvait se décomposer.

Exactement ce qu'il nous fallait pour la deuxième couche de notre butte: de la matière organique décomposée mais pas en plein pour constituer une couche qui viendra aérer l'ensemble.

 

Une butte au potager: premier essai de permaculture
Une butte au potager: premier essai de permacultureUne butte au potager: premier essai de permacultureUne butte au potager: premier essai de permaculture

Nounette se charge de mouiller cette deuxième couche pour tasser le tout.

Une butte au potager: premier essai de permacultureUne butte au potager: premier essai de permaculture

Troisième couche: le BRF, Bois Raméal Fragmenté, grosso-modo du broyat de branches de petit diamètre. 

Une petite danse en duo avec Manon pour tasser à nouveau.

Une butte au potager: premier essai de permacultureUne butte au potager: premier essai de permaculture
Une butte au potager: premier essai de permaculture

Troisième couche terminée.

On y ajoute une quatrième de tontes de pelouse pour apporter un peu d'azote.

Une butte au potager: premier essai de permaculture
Une butte au potager: premier essai de permaculture

Dernière étape, le paillage. Un couche bien épaisse pour garder l'humidité.

Une butte au potager: premier essai de permacultureUne butte au potager: premier essai de permaculture
Une butte au potager: premier essai de permaculture

Reste plus qu'à planter! La longueur de la butte nous permet d'y cultiver des variétés envahissantes comme les courges. 

Ce sera donc la place des butternuts et des potimarrons dont les graines avait été récupérées sur les légumes aux-mêmes l'hiver dernier.

 

On écarte un peu la paille tous les 1,20m , puis on y dépose un mélange terre-terreau, quelques feuilles de consoude, et un poquet de quatre graines. On recouvre d'un peu de terre, on tasse, et on arrose l'ensemble.

 

Une butte au potager: premier essai de permaculture
Une butte au potager: premier essai de permaculture
Une butte au potager: premier essai de permaculture
Une butte au potager: premier essai de permaculture

On rabat un peu la paille, tout en laissant de l'espace pour que les plants puissent sortir.

Y'a plus qu'à croiser les doigts, et à attendre que cela pousse.

 

Une butte au potager: premier essai de permacultureUne butte au potager: premier essai de permaculture

Bientôt donc, sur notre blog, les photos des bébés courges!

Séverine

Rédigé par Fabrice Boudou

Publié dans #Potager

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article